Association Internationale pour la Formation, la Recherche et l'Intervention Sociale
Rue de la Poste, 111 B-1030 Bruxelles, Belgique
Retour
Fiche communication...   N°  3406
Titre
Accompagner la délibération : pour un positionnement critique  
Auteur(s)
SOUET marc  
     
Thème
A propos de l'atelier structuration des écrits...  
Type
Analyse d'expérience : d'intervention, de formation, de recherche...  
Résumé
Bibliographie
Présentation Auteurs
Communication
Résumé anglais
--
Tout
 
Résumé
Accompagner la délibération : pour un positionnement critique

ENTRÉE CHOISIE N°2 : Quelle transformation des pratiques, outils et dispositifs de formation ?
La complexité et l'évolution du contexte de l'intervention sociale imposent une lecture fine des situations vécues par les publics aux travailleurs sociaux. Cette lecture qui oscille entre expertise, souci éthique et art de la délibération se nourrit au croisement des expériences et d'un étayage réflexif largement diversifié empreint de culture et de sources conceptuelles.
Curieusement, à de rares exceptions, les personnes qui s'engageant dans les formations en intervention éducative et sociale manifestent des représentations en retard sur ces évolutions. La moyenne d'âge est en baisse et nous rencontrons une population qui, en utilisant naturellement les réseaux sociaux, Internet, inscrit l'instantanéité, la réponse en réaction à un stimulus comme un fonctionnement ordinaire. Dans les faits la position critique, celle qui consiste à mettre en dialogue, à ouvrir des espaces de délibération est difficile à concevoir, réduite à un affrontement d'opinions à l'image des discussions sur les forums.
C'est bien cela qu'il s'agit de restaurer dans nos formations. Nous souhaiterions que les étudiants, en particulier ceux des formations de niveau 3 puissent interroger, à partir d'une situation réelle, la rencontre entre les politiques publiques qu'elle convoque, les attentes des personnes concernées mais aussi leur besoins et les spécificités de l'institution pour en identifier des marges… soumettre à la question éthique une proposition d'intervention... envisager le partage du risque, accompagner l'expérimentation autour d'une hypothèse délibérée...
Nous souhaiterions que les écrits et tous les travaux réalisés dans les formations permettent de réconcilier qualification et professionnalisation et constituent une démarche œuvrante. Pour cela nous attendons de l'identité professionnelle qu'elle se construise dans un processus qui soumet les idées à l'épreuve de la réflexion, comme le sculpteur soumet la matière à l'outil, afin de structurer une pensée qui permet l'intervention dans la complexité. Dans les contextes largement évoqués par l'ensemble des acteurs la question de la structuration de la pensée devient alors un enjeu des formations sociales du niveau 5 au niveau 1.
Si la structuration de la pensée n'est pas un objet d'enseignement comment pouvons-nous accompagner les personnes en formation dans cette voie ? À partir du constat des difficultés d'écriture d'un nombre croissant d'étudiants nous avons proposé la mise en place d'un atelier de structuration des écrits. En effet passées les fautes d'orthographe, la méconnaissance évidente d'un certain nombre de règles c'est bien l'absence de la délibération aggravée par le manque de maîtrise de la langue qui est en question. C'est pourquoi nous avons forgé l'hypothèse selon laquelle les difficultés d'expression écrite, en hypothéquant directement les possibilités d'une structuration fluide, pouvaient être travaillées dans un espace de délibération où les contraintes de langue et d'écriture servent l'explicitation d'un positionnement professionnel et une décision partagée dans un cadre éthique.
Nous nous proposons de faire un retour sur cette première expérimentation et sur les perspectives qu'elle offre en matière de pédagogie. En appui sur les résultats de cette expérimentation nous présenterons la démarche d’ingénierie de cet atelier, l’organisation et le modèle pédagogique proposé.

Bibliographie
DENOYEL, N., 2014, « La délibération, tournant interlocutif de l’expérience », Formation expérientielle et intelligence en action, Education permanente, N° 198, Arcueil, 237 p.
MONTACLAIR, B. et coll., Ecole : « Peut mieux faire ! », 2013, Culture et société N° 25, Tétraèdre, Paris, 152 p.
GASSE, S. et coll., Education non formelle et apprentissages tout au long de la vie, Education permanente, N° 199, Arcueil, 188 p.
KAHN, S. et SEGHETCHIAN, D., 2013, Actualité de la pédagogie différenciée, Les Cahiers Pédagogiques N° 503, Paris
PINEAU, G., 1998, Accompagnements et histoires de vie, Paris, l’Harmattan, 303 p.
PINEAU, G., 2000, Temporalités en formation, Paris, Anthropos, 208 p.
PINEAU, G., 1986, Temps et contretemps en formation permanente, Maurecourt, Editions
universitaires UNMFREO, 165 p.

Présentation des auteurs
Rose-Claire LABALESTRA, responsable du centre de ressources documentaires de l'IFTS
Marc SOUET, DGA de l'IFTS, chargé de la pédagogie

Communication complète

Non disponible

Résumé en Anglais

Non disponible

 

 
     
         
Retour