Fiche Documentaire n° 564

Titre À la croisée de la réflexivité et de la délibération éthique : la gestion des risques et les logiques d'action en protection de l'enfance ...Contacter l'auteur principal...
Auteur(s) LAMBERT Annie  
     
Thème  
Type Recherche : orientée vers la pratique, action, évaluative...  

Résumé | Bibliographie | Les auteurs... | Article complet | PDF (.fr) | Résumé en anglais | PDF .Autre langue | Tout afficher

Résumé

À la croisée de la réflexivité et de la délibération éthique : la gestion des risques et les logiques d'action en protection de l'enfance

Les sphères d’intervention associées au champ du service social sont nombreuses mais c’est sur les pratiques de protection sociale, particulièrement l’intervention sociale en protection de l’enfance, que se penchera cette présentation. Ces interventions, dites socio-judiciaires, amènent les différents acteurs qui y sont impliqués à travailler dans un contexte particulier et complexe : encadrées par un mandat légal clair, des attentes sociales « normalisantes » et des référents déontologiques toujours présents, les décisions de protection que doivent prendre quotidiennement les acteurs les amènent à faire des choix qui seront influencés par nombre de déterminants. La présente recherche, partie prenante d’études doctorales dans un programme de sciences humaines appliquées au Québec, propose une démarche réflexive visant à comprendre et mettre en perspective les différents facteurs inhérents à la prise de décision en matière de protection de l’enfance à l’aide des concepts de réflexivité et de délibération éthique. Les résultats préliminaires permettent de dégager des logiques d’action à partir de données issues de groupes de discussion et d’entretiens individuels réalisés avec différents acteurs, provenant des sphères sociales et judiciaires, autour d'une mise en situation fictive. Ces différentes logiques permettent de questionner la gestion des risques au cœur des décisions de protection.

Nombre d’auteurs ont démontré que la préoccupation en regard du risque est quasi omniprésente aujourd’hui et les transformations de nos sociétés modernes redessinent notre rapport au risque. Parallèlement, les problèmes sociaux se complexifient, appelant à des interventions sociales plus importantes et souvent contraignantes. C’est justement cette dichotomie entre la montée importante de la préoccupation face au risque et la complexité des problématiques sociales rencontrées au cœur même de la protection de l’enfance qui est matière à réflexion. Cette confrontation ouvre une brèche habitée par de nombreux dilemmes cliniques et éthiques se retrouvant au centre même des décisions et des mesures de protection appliquées par les acteurs: que faire et comment le faire? Les acteurs se voient souvent tiraillés entre leur désir d’aider et leur réalité de contrainte, entre leur rôle d’agent de changement et celui d’agent de contrôle. Leur intervention doit tendre à réduire diverses tensions présentes à même les décisions de protection à réaliser, qui s’inscrivent généralement dans un travail de frontière : aide/contrôle, sécurité/liberté, risque/protection, libertés individuelles/droits collectifs, valeurs personnelles/choix sociaux, pour ne nommer que ceux-là. S’effectue alors une « gestion des risques » à travers laquelle seront pris en considération différentes perspectives : à quel moment le risque relatif à une situation est-il acceptable? À quel moment devient-il inacceptable? À partir de quel moment doit-on intervenir?

Afin de comprendre ce processus de construction qui mène à la prise de décision, les concepts de réflexivité et de délibération éthique ont été mis de l’avant dans la présente recherche. Ces deux "lunettes" permettent de mettre en relief cet espace de choix décisionnel qui mène à la gestion des risques. Ils sont également les outils pour mettre en dialogue les différents déterminants pris en compte dans la prise de décision en protection de l’enfance et en dégager des logiques d'action. Une meilleure compréhension des ces articulations des sphères personnelles, professionnelles, organisationnelles et juridiques permet un regard neuf sur la pratique de protection et ces rouages, tout en stimulant une conscientisation du rôle de l’acteur par le biais de la réflexivité. Tout cela dans l’optique d’une prise de décision juste et justifiée.

Bibliographie

Travail social
 Ouvrages
AUTÈS, M. Les paradoxes du travail social, deuxième édition, Dunod, 2004.
BERNARD, L. Médiation et négociation en relation d’aide et en contexte d’autorité, Presses de l’Université Laval, Québec, 2002.
BILODEAU, G. Traité de travail social, Éditions de l’École nationale de la santé publique, Paris, 2005.
LAMOUREUX, H. Éthique, travail social et action communautaire, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2003.
MAYER, R. Évolution des pratiques en service social, Gaëtan Morin Éditeur, Québec, 2002.
SOULET, M.-H. Petit précis de grammaire indigène du travail social, Éditions universitaires Fribourg, Suisse, 1997.
 Articles de revues et autres documents
BIEN-AIMÉ, P.-A. et MAHEU, L. « La relation à l’usager : syndicalisme et professionnalisme à la défense du travail social au Québec », Lien social et politiques-RIAC, vol. 40, pp. 55-65, 1998.
MERCIER, C. et MATHIEU, R. « Le travail social : nouveaux enjeux, nouvelles pratiques », Nouvelles pratiques sociales, vol. 13, no. 1, pp. 15-21, 2000.
ROCHER, G. « Réflexions sociologiques sur le service social au Canada français », Service social, vol. 9, no. 1, pp. 57-70, 1960.
ZUNIGA, R. « La théorie et la construction des convictions en travail social », Service social, vol. 42, no. 3, pp. 33-54, 1993.

Courants de pensée et réflexion sur la pratique de l’intervention sociale
 Ouvrages
BAILLARGEAU, É. et BELLOT, C. Les transformations de l’intervention sociale, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2007.
BARBIER, J.-M. Savoirs théoriques et savoirs d’action. PUF, France, 1996.
BOUQUET, B. Éthique et travail social. Dunod, Paris, 2003.
COUTURIER, Y. Réflexivité, sens pratique et habitus. Problématisation de la notion de pratiques professionnelles. Mémoire de maîtrise. Université de Sherbrooke, 1998.
DUBET, F. Le déclin de l’institution. Seuil, Paris, 2002.
FORNEL de, M. et QUÉRÉ, L. La logique des situations, Éditions de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 1999.
GIRAUD, C. Concepts d’une sociologie de l’action, L’Harmattan, Paris, 1994.
HACKING, Y. Entre science et réalité. La construction sociale de quoi? La découverte, Paris, 2001.
LAMOUREUX, H. Le citoyen responsable. L’éthique de l’engagement social. Montréal, VBL Éditeur, 1996.
LEGAULT, G.-A. et coll. L’intervention : usages et méthodes, GGC Éditions, Sherbrooke, 1998.
MALHERBE, J.-F. L’incertitude en éthique. Perspectives cliniques. Éditions Fides, Montréal, 1996.
PALLASCIO, R., DANIEL, M.-F., LAFORTUNE, L. Pensée et réflexivité. Théories et pratiques. PUQ, Québec, 2004.
PARENT, P.P. et al. Intervenir auprès des familles : Guide pour une réflexion éthique, L’Harmattan, Paris, 2004.
RACINE, G. La production de savoirs d’expérience chez les intervenants sociaux. Le rapport entre l’expérience individuelle et collective. L’Harmattan, 2000.
SCHÖN, D. A. Le praticien réflexif : à la recherche du savoir caché dans l’agir professionnel, Les Éditions Logiques, Montréal, 1994.
VON GLASERSFELD, E. Introduction à un constructivisme radical. L’invention de la réalité, Édition du Seuil, 1988.
 Articles de revues
BOSSÉ, P.-L., MORIN, P. et DALLAIRE, N. « La délibération éthique : de l’étude de cas à la citoyenneté responsable », Santé mentale au Québec, vol. 31, no. 1, 2006, p. 47-63.
BOURGEAULT, G. « L’intervention sociale comme entreprise de normalisation et de moralisation. Peut-il en être autrement? À quelles conditions? », Nouvelles pratiques sociales, vol. 16, no. 2, pp. 92-105, 2004.
JACOB, A. « L’éthique comme fondement d’une pratique : Pourquoi et comment? », Intervention, vol. 117, 2002, p. 55-65.
LAMOUREUX, H. « Responsabilités professionnelles et dilemmes éthiques : l’exigence de la cohérence », Intervention, vol. 117, 2002, p. 15-23.
LHOTELLIER, A. et ST-ARNAUD, Y. « Pour une démarche praxéologique », Nouvelles pratiques sociales, vol. 7, no. 2, pp. 93-109, 1994.
RICHARD, S. « La délibération éthique chez les travailleuses et les travailleurs sociaux en contexte d’intervention difficile : quand le recours au « gros bon sens » et au raisonnement normatif est insuffisant pour interpréter la règle ou remettre en question la décision envisagée et l’action qui en découle », Reflets : revue d’intervention sociale et communautaire, vol. 14, no. 1, 2008, p. 200-217.

Concepts de risque et de protection
 Ouvrages
ALFÖLDI, F. L’évaluation en protection de l’enfance : théorie et méthode, Dunod, Paris, 1999.
BATIFOULIER, F. (ouvrage coordonné par), La protection de l’enfance, Dunod, Paris, 2008.
BECK, U. La société du risque : sur la voie d’une autre modernité, Flammarion, Paris, 2001.
BERGER, M. Ces enfants qu’on sacrifie… au nom de la protection de l’enfance, Dunod, Paris, 2005.
BERTHELOT, J.-M. Les vertus de l’incertitude : le travail de l’analyse dans les sciences sociales, Presses Universitaires de France, Paris, 1996.
CALLON, M., LASCOUMES, P. et BARTHE, Y. Agir dans un monde incertain, Seuil, Paris, 2001.
CASTEL, R. L’insécurité sociale : Qu’est-ce qu’être protégé?, Seuil, Paris, 2003.
CHAMBERLAND, C., LÉVEILLÉ, S. et TROCMÉ, N. Enfants à protéger parents à aider : des univers à rapprocher, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2007.
DOURLENS, C., GALLAND, J.-P., THEYS, J. et VIDAL-NAQUET, P.-A. Conquête de la sécurité, gestion des risques, Éditions l’Harmattan, Paris, 1988-1989.
DUBOIS, J.-C. L’analyse du risque : une approche conceptuelle et systémique, Chenelière-Mc Graw-Hill, Montréal-Toronto, 1996.
EWALD, F. Le principe de précaution, deuxième édition, Presses Universitaires de France, Paris, 2008.
GABEL, M. JESU, F. et MANCIAUX, M. Bientraitances, Fleurus, Paris, 2000.
GIDDENS, A. Les conséquences de la modernité, L’Harmattan, Paris, 1994.
GODARD, O., HENRY, C., LAGADES, P. et MICHEL-KERJAN, E. Traité des nouveaux risques, Gallimard, Paris, 2002.
LAMARRE, S. Aider sans nuire, Les éditions Lescop, Montréal, 1998.
LE RAY, J. Gérer les risques. Pourquoi? Comment?, Afnor, 2006.
MONROY, M. La société défensive : menaces actuelles et réponses collectives, Presses Universitaires de France, Paris, 2003.
SAILLANT, F., CLÉMENT, M. et GAUCHER, C. Identités, vulnérabilités, communautés, Éditions Nota bene, Québec, 2004.
WALTER, F., FANTINI, B. et DELVAUX, P. Les cultures du risque, Presses d’histoire de Suisse, Genève, 2006.
 Articles de revues et autres documents
BOURGEAULT, G. « Si la vie ne va jamais sans risque… jalons pour une éthique de l’intervention sociale et de la protection », Intervention, no. 119, pp. 6-14, 2003.
CLÉMENT, M. et OUELLET, H. « Problématiques psychosociales et notion de « risque » : une perspective critique », Nouvelles pratiques sociales, vol. 5, no. 1, pp. 113-127, printemps 1992.
HANNAH-MOFFAT, K. « Situation risquée : le risque et les services correctionnels au Canada », Criminologie, vol. 34, no. 1, pp. 47-72, 2001.
JOYAL, R. « L’enfant et les lois : à la recherche d’un statut », Cahiers québécois de démographie, vol. 23, no. 2, pp. 234-256, automne 1994.
METAYER, M. « La responsabilité : au-delà des engagements et des obligations », Lien social et politique-RIAC, vol. 46, pp. 19-30, automne 2001.
OTERO, M. « Les stratégies d’intervention psychothérapeutique et psychosociale au Québec : la régulation des conduites », Sociologie et sociétés, vol. 32, no. 1, pp. 213-228, 2000.
SHERIFF, T. « La production d’enfants et la notion de « bien de l’enfant », Anthropologie et société, vol. 24, no. 2, pp. 91-110, 2000.

Méthodologie
BARBIER, J.M et DURAND, M. Sujets, activités et environnements, PUF, Paris, 2006.
BARDIN, L. L’analyse de contenu, PUF, Paris, 2007.
DORVIL, H. Problèmes sociaux Tome III : Théories et méthodologies de la recherche, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2007.
GAUTHIER, B. Recherche sociale : de la problématique à la collecte de données, Presses de l’Université du Québec, Québec, 1995.
POUPART, J. et al. La recherche qualitative : enjeux épistémologiques et méthodologiques, Gaétan Morin éditeur, Boucherville, 1997.
ZÚNIGA, R. Planifier et évaluer l’action sociale, Presses de l’Université de Montréal, coll. Intervenir, Montréal, 1994.

Présentation des auteurs


Non disponible

Communication complète


Non disponible

Résumé en Anglais


Non disponible